Projet


10 avril 2013

Fiction et réel.



Nous avons aujourd’hui la chance de vivre un tournant majeur de notre civilisation. L’ère numérique bouleverse notre monde mais aussi notre être au monde. Internet est le lieu de l’échange, du savoir, du partage ; mais c’est aussi le lieu du récit, de la reconsidération du réel, voire de sa fictionnalisation. Cette mutation profonde de notre réalité, et la perméabilité chaque jour plus nette de cette réalité avec non seulement le virtuel, mais aussi le fictif, il est essentiel de les questionner.
C’est l’enjeu des spectacles du Théâtre dans la Forêt. À travers des créations mettant à l’honneur des scènes issues de notre imaginaire collectif, la compagnie interroge la frontière de plus en plus poreuse entre fiction et réel. Des légendes urbaines aux faits historiques, nos spectacles portent littéralement au plateau des images médiatiques ou fictives connues de tous, moins pour les critiquer que pour questionner, à travers elles, le monde qui nous entoure et la façon dont nous sommes nécessairement voués à évoluer en son sein.


La compagnie est née du désir d’interroger notre rapport contemporain au réel, à travers des spectacles théâtraux ouverts, offrant aux spectateurs la possibilité d’une appropriation individuelle.


Pistes.


Nos spectacles invitent le public à partager ces interrogations, en offrant différentes pistes de perception, d’interprétation, de ressenti.
Derrière l’idée de spectacle vivant, il y a selon nous, intrinsèquement, celle d’un spectacle unique à chaque représentation, unique pour chaque spectateur. 
On ressort du théâtre d’autant plus (ré)unis, dans une communauté d’autant plus réconciliée, que l’on n’y a pas perçu, pas compris, pas ressenti la même chose que son voisin. 

Au cœur de notre démarche, il y a l’idée de valoriser la singularité de la sensibilité de chacun – le théâtre étant à nos yeux l’un des meilleurs moyens de renouer avec nous-mêmes et les autres.
Théâtre de la réconciliation par la reconnaissance de la singularité donc.


Nécessité.

Théâtre de la nécessité également – donner à voir ce qui nous semble nécessaire et non ce qui est susceptible de (dé)plaire.
C’est à dire des spectacles au cœur desquels se trouvent avant tout l’acteur et le texte. Où la technicité peut s’avérer être un outil ; mais où elle ne viendra jamais remplacer ce qui vit au cœur du spectacle – ce que le théâtre contient de vitalité et d’imperfection, c’est à dire d’humanité.


Partage.

Au-delà du temps du spectacle, nous avons à cœur de partager notre démarche de création au travers d’actions impliquant le plus grand nombre, dans les contextes les plus variés possibles. Là aussi, il est question de réconciliation : participer à une création, c’est avoir l’opportunité de repenser son rapport au monde et à l’autre, dans un contexte d’écoute et de bienveillance.
Le théâtre comme outil de valorisation et de transmission, aussi et surtout.

Émilie Le Borgne

Directrice artistique
et metteure en scène

contact[at]theatredanslaforet.fr

Catherine Siriphoum

Chargée de production/diffusion

catherine[at]filigranefabrik.com

Newsletter / Facebook


▴ Haut de la page